Logo ENAP
Connexion

Plan de développement

Étudiants chercheurs

L’ENAP ne saurait négliger l’apport vital que constitue la recherche effectuée par ses étudiants chercheurs. École spécialisée de deuxième et de troisième cycles à caractère professionnel, l’ENAP accueille 6 % de sa clientèle étudiante (mesurée en EETP) dans ses programmes voués à la formation de chercheurs (maîtrise avec mémoire et programme de doctorat). Afin d’enrichir l’effort de recherche étudiante, il est souhaitable que ce taux passe à 10 % au cours des trois prochaines années.

Pour faciliter l’atteinte de cet objectif, la recherche étudiante mérite aussi un appui concret dont les sources se trouvent à l’intérieur des communautés intellectuelles qui offrent soutien, direction au besoin et encouragements au chercheur en formation. Il est donc d’autant plus important de favoriser un arrimage des projets étudiants avec les ressources présentes à l’École. Tout récemment, l’ENAP a adopté un nouveau règlement des études auquel se greffent des mesures administratives ayant pour but de mieux baliser l’encadrement des étudiants, favoriser leur cheminement, mieux les encadrer et, enfin, hausser le taux de diplomation.

Sur le plan financier, en plus des responsabilités de recherche confiées à des étudiants chercheurs dans des projets subventionnés ou contractuels, les postes d’assistanat fournis par l’École de même que la politique de soutien financier au doctorat et celle favorisant la progression dans le programme avec mémoire doivent être maintenus. Les pôles, les chaires ainsi que les professeurs à titre individuel offrent de plus en plus de bourses d’excellence. De plus, la direction des programmes de formation à la recherche est engagée à restructurer le soutien financier institutionnel consenti aux étudiants chercheurs. Enfin, des efforts de financement accrus seront faits en collaboration avec le Fonds ENAP de la Fondation de l’Université du Québec afin de bonifier nos différentes offres de bourses.

L’appui à la présentation de demandes de bourse de recherche par les doctorants et l’engagement de ressources pour l’accueil de stagiaires postdoctoraux sont aussi des mesures concrètes qui devront être poursuivies. Il faut aussi étendre aux étudiants de maîtrise avec mémoire la bourse accordée pour les demandes de bourse adressées aux organismes subventionnaires pour les encourager à présenter des projets innovants qui méritent d’être soumis au jugement des pairs.

Il faudra également s’assurer de l’utilisation optimale des mécanismes facilitant la présentation des résultats de recherche étudiante dans le cadre de colloques et encourager la soumission d’articles dans des revues de niveau approprié. En autant que la croissance des ressources financières le permette, il faudra notamment rendre les étudiants à la maîtrise avec mémoire admissibles à un concours donnant accès à des bourses de diffusion de leurs résultats de recherche et bonifier le programme de soutien au doctorat en augmentant la bourse associée à la présentation d’une communication scientifique.

La clef de voûte dans l’implication des étudiants chercheurs est de trouver le juste équilibre entre l’arrimage de leur apport aux projets de recherche existants et la lecture renouvelée de ceux-ci afin de faire fructifier le monde de la recherche à l’ENAP. Cet équilibre doit être appuyé par des ressources permettant aux étudiants de se consacrer, le plus possible, à leur formation académique afin qu’ils la complètent dans des délais optimaux. Il s’agit d’une autre mesure qui a pour objectif d’améliorer le taux de diplomation de l’École aux programmes menant aux grades de M. Sc. et Ph.D.