Logo ENAP
Connexion

17 mars 2021 Stéphane Paquin publie l'ouvrage « La mondialisation : une maladie imaginaire »

Publié aux Presses de l'Université de Montréal, ce livre vise à remettre en contexte la portée de la mondialisation, qui, selon M. Paquin, est exagérée et déformée.

Directeur du Groupe d’études et de recherche sur l’international et le Québec (GERIQ) et directeur scientifique du Centre d’études sur l’intégration et la mondialisation, le professeur de l’ENAP questionne les critiques face à la mondialisation afin de savoir si celles-ci sont justifiées.

C'est en examinant les données sur la performance économique et sociale des pays sociaux-démocrates et libéraux, en décortiquant la situation de l’emploi et en expliquant les inégalités qui y sévissent que nous pouvons, selon lui, cerner la portée de la mondialisation dans nos vies. Les conclusions sont claires : l’État-providence est bien vivant et la social-démocratie est toujours le modèle économique et social le plus performant.

Pour en savoir plus et se procurer l’ouvrage